Musiciens.fr
L'annuaire des musiciens professionnels

Vincent Prezioso

Vincent Prezioso
Après des études de piano au conservatoire de Fribourg et à la Dick Groove School of Music de Los Angeles, Vincent Prezioso collabore à un grand nombre de CD comme arrangeur, compositeur et/ou directeur artistique. Pour des « Majors » (EMI, VIRGIN, WARNER, SONY etc.), mais aussi pour des projets à compte d'auteurs. Il sillonne depuis 30 ans les salles de concerts en Europe et ailleurs.

Assez tôt, il se dirige vers le théâtre musical, la composition et l'arrangement, tout d'abord en Suisse puis à Paris. En Suisse, il compose pour des artistes aussi divers que François Silvant, Barbara Hendricks et beaucoup d'autres, mais également pour un grand nombre de pièces et de comédies musicales, dont notamment : « Le Contrat », avec Aldo Maccione, « Boule de Suif » avec Jean Rougerie, « Irma la Douce » et « Nous sommes des êtres exquis » avec Nathalie Cerdà, « Un Noël d'Enfer » de Jean-Pierre Althaus avec la participation exceptionnelle de Barbara Hendricks. Récemment, il dirige et arrange le disque « Malgré les apparences » pour Maria Mettral. Ce disque composé par le brillant duo « Aliose », rencontre un vif succès, tant auprès des médias que du public, qui vient toujours plus nombreux découvrir ses chansons sur scène.

À Paris, il commence sa carrière de directeur musical et d'arrangeur, par un succès : « Frou-Frou-les-bains ». Ce spectacle, écrit par Patrick Haudecoeur et mis en scène par Jacques Décombe au Théâtre Daunou, reste cinq ans à l'affiche (soit plus de 1000 représentations), et lui vaut de recevoir le Molière du meilleur spectacle musical en 2002. Ensuite, il assure les créations musicales de : « Mémoire de deux jeunes mariées », avec Julie Depardieu et la participation exceptionnelle de Laurent Korcia au violon, au Théâtre de la Pépinière Opéra, « Les Oies du capital » aux Bouffes Parisiens, « Le dernier jour d'un condamné à mort » au Théâtre Montansier de Versailles, « La Jeune fille et la Mort » d'Ariel Dorfamann au Théâtre d'Orléans, « Monsieur Accordéon » de et avec Saïda Jawad, produit au Théâtre du Splendid par Gérard Jugnot. Plus récemment il joue et assure la direction musicale du spectacle « La Libibandine », un spectacle comique écrit par Julie Neveux ; tous ces spectacles sont mis en scène par Jacques Décombe.

Vincent intervient également pour le spectacle d'Armelle, « Le Voyage en Armélie », mis en scène par Rodolphe Sand, dont il compose les chansons, pour « Le Monde selon Bulle » de et avec Agathe de Laboulaye, mis en scène par Claude Mathieu (de la Comédie Française qui vient de collaborer au film « Guillaume et les garçons à table »), pour « Dixlesic » de Lauréline Kuntz, mis en scène par Rodolphe Sand au Théâtre de dix Heures, pour « Gros Mensonges », « Mafia et sentiments », « Le Bal des Crapules », tous mis en scène par Corinne Boijols.

Avec Lydie Muller il conçoit, met en scène et interprète « Parlez-moi d'amour », un spectacle musical comique et burlesque, qu'ils vont jouer d'abord au théâtre Caumartin, puis en tournée, puis au prestigieux théâtre La Bruyère. Spectacle qu'ils joueront plus de 200 fois.

Depuis peu, il se met à l'écriture de ses propres spectacles musicaux. Avec son vieux complice Jacques Décombe, il coécrit, arrange et dirige un spectacle autour des plus grands airs de Jacques Offenbach qui s'intitule « Che Viva Offenbach ». Puis avec la complicité de Khany Hamdaoui il coécrit, arrange et dirige un spectacle autour des poèmes de Pablo Neruda et de la musique sud-américaine, « Le Mémorial de l'Église Rouge » avec dans le rôle principal Marthe Keller.

Il accompagne Hélène Hébrard lors du très fameux « Holders Festival » de la Barbade dans leur projet commun « Mélodie ». Arièle Butaux leur consacrera d'ailleurs une heure d'antenne dans son émission « D'une Rive à l'Autre » sur France Musique. Projet pour lequel il compose et arrange la quasi totalité des airs. Traité d'une manière classique, ce projet plein de sensibilité, remporte un vif succès lors de chacune de ses représentations publiques.

Pour le cinéma, il co-compose avec Pierre Charvet et Yuri Buenaventura la musique du film, « Ma Femme s'appelle Maurice » de Jean-Marie Poiré. Il compose la musique originale des « Gaous » d'Igor SK produit par Jean-Marie Poiré, du « Paravent » d'Agathe de Laboulaye, de « Johnny Albert » de Jacques Serres, ainsi que celle de deux films documentaires, « Cinquante ans d'Exil en Suisse » et « de Lutry à Cotonou » réalisé par Jean-Denis Borel et diffusé par la TSR (Télévision Suisse Romande). Pour Luc Besson, il compose la chanson phare de la BO monde du film de Tommy Lee Jones « Three Burials of Melquiades Estrada » : « Donde Estas Papà » interprétée par Lila Downs (Grammy Award winner en 2004 et 2013).

Instruments / disciplines

Compositeur Chef d'orchestre Pianiste

Localisation

75009 Paris
Paris
Ile-de-France
France

Styles musicaux

Musique de film
Chansons françaises